Lundi 31 mars 2008 : Conférence Sandrine Garcia

Publié le par Idées à coudre

Idées à Coudre propose une conférence en 2 temps :

- Université, Recherche, Ecole« réformes » ou attaques « libérales » :où en est-on ?

- Violence à l'Ecole et violence de l'Ecole :des pistes pour comprendre

Avec Sandrine Garcia, sociologue.

Chercheuse à l'IRISES (Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sociologie, et Economie, Science politique) et au Centre de Sociologie Européenne. Maîtresse de conférence de l'université Paris Dauphine. Auteure notamment de :

- L'Europe du savoir contre l'Europe des banques, la construction de l'espace européen d'enseignement supérieur, Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n°167, mars 2007.

- Le traitement institutionnel de la violence scolaire, Res Publica, PUF, septembre 2003.

 

 

Lundi 31 mars 2008

18h45 - 22h

pause comprise !

Mairie de quartier de Wazemmes, Lille

100, rue de l'Abbé Aerts  (métro Wazemmes)

 

Quels sont les origines et les fondements des politiques et réformes libérales concernant les Universités et l'Ecole depuis 30 ans ?

 

Recul du sens et changement des finalités de l'Education, emprise de l’économie sur les universités et l’éducation, recul de l’investissement financier de l’Etat, frais de la scolarité, concurrence entre établissements et entre élèves, nouveaux enjeux et traitements des étudiants étrangers, renforcement des inégalités scolaires et du « décrochage scolaire», violence sociale envers les classes populaires, enseignants de plus en plus perçus comme des « ennemis », violences au sein de l'école, etc.

 

Quelles sont les conséquences concrètes actuelles et à venir de toutes ces réformes ? En quoi les problèmes quotidiens «  de » et « à » l'Ecole et à l'Université sont aussi le résultat de choix de politiques publiques ? Quelles sont les nouvelles "attaques" des pouvoirs publics ? Quel bilan et perspectives pour les acteurs de terrain et pour les luttes sociales à venir ?

Publié dans Agenda IAC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article